L'art du détail chez Oscar-Home

On dit souvent que le Diable se cache dans les détails. Chez Oscar-Home, on préfère de loin s’y référer avec les mots de Léonard de Vinci :“Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail.” Cette réflexion extraite des Carnets de l’artiste résume la position d’Olivier Delagrée et de son équipe en matière d’aménagement intérieur. Le détail, tout comme l’accessoire, est à la fois un élément de qualité et de différentiation. C’est pourtant trop souvent ce qu’on néglige. À tort, comme l’explique Laure Delagrée.

L'art du détail chez Oscar-Home

Tout importe, surtout le détail

Chez Oscar-Home, le moindre détail participe de la sublimation d’un intérieur, de sa signature haut de gamme. Tout importe, les plus petites choses, les éléments les plus anodins, tout ce qui se trouve dans le champ visuel et sensoriel bien sûr, mais aussi ce qui est dissimulé, dans les plinthes, sous les faux plafonds, derrières les boiseries. Le souci du détail englobe aussi bien les interrupteurs, les prises, les poignées de porte, les spots lumineux que les fils électriques, les systèmes d’alarme, les galons et les passementeries, les embrasses des rideaux, les draps dans la chambre… Tout doit être pensé en amont, choisi avec soin pour faire écho aux accords entre matières et couleurs qui déterminent les transformations à accomplir afin de générer la singularité d’une scénographie.

Comme la petite robe noire, icône de la haute couture, change d’allure selon les accessoires qui l’agrémentent, un intérieur apparaît différemment selon les détails qui le parent. Un objet placé sur une colonne de marbre sous un éclairage adapté n’aura pas du tout la même allure que s’il est déposé sur l’étagère d’une bibliothèque. Certains discrets motifs, la tournure d’une feuille, d’un pétale animent une fresque, un paravent. Même le parfum d’une bougie d’ambiance joue sur la perception d’un intérieur, idem pour le son du feu qui crépite dans la cheminée ou d’une fontaine sur la terrasse. Harmoniser les détails, c’est créer des pièces qui racontent une histoire. “Le détail, c’est le début du rêve” explique Laure Delagrée mais cela peut aussi constituer un cauchemar.

L'art du détail chez Oscar-Home : interrupteurs

Le détail, signe d’excellence et de pérennité

Exemple tout simple, mais particulièrement significatif : les charnières d’un tiroir. On les néglige généralement ; on prend alors le risque que ce dernier s’ouvre difficilement, grince, se déboite… Cela vaut pour tous ces menus éléments du quotidien dont on comprend l’importance quand ils se détériorent soudainement. Or chez Oscar-Home, on s’en soucie car “le détail témoigne de la qualité haut de gamme intrinsèque d’un aménagement”. C’est là qu’on différencie le produit original de luxe et sa copie, certes meilleur marché, mais beaucoup plus fragile. L’objectif est pourtant de fournir un produit assurément esthétique, mais aussi solide et fiable, qui va durer et se magnifier avec le temps.

“Observons les finitions d’un meuble : mal réalisées, les coutures d’un canapé se relâcheront avec l’usage. Les parties métalliques d’une console, si elles sont mal forgées, s’oxyderont inexorablement. Une serrure au mécanisme déficient va progressivement dysfonctionner au risque de devenir impraticable, avec tous les désagréments qu’on imagine quand il s’agit de la porte d’entrée cinq points”. À l’inverse, un cuir bien travaillé va se patiner avec le temps, absorber les marques, les faire disparaître naturellement. Idem avec le marbre, pierre poreuse par excellence, qui se tache facilement… avant d’estomper graduellement les altérations.

L'art du détail chez Oscar-Home : qualité du cuir

Le questionnement du détail n’est donc pas qu’une histoire d’esthétique et de sensorialité. Il ne s’agit pas seulement d’harmoniser un interrupteur en métal brossé avec les pieds d’un canapé et le montant d’une lampe, ou de coordonner les galons des rideaux avec le tissu des coussins. C’est la durabilité de l’aménagement qui se joue, sa signature haut de gamme. Les finitions font la noblesse d’une création : “chez Oscar-home, c’est une école en soi” conclut Laure, qui apprécie ce jeu d’adresse et d’anticipation, où il faut penser à tout, envisager tous les scénarios. Pour atteindre la perfection, il faut éviter que le Diable se cache dans les détails.

L'art du détail chez Oscar-Home : rideaux et embrasses

Retrouvez nos collections sur notre boutique en ligne

Se rendre sur la boutique en ligne